MinoriTerres

Le blog des minorités et des appartenances ethniques

Pourquoi ce blog ?

with one comment

LES MINORITES SOUS LE FEU DES PROJECTEURS

Musée d’Ellis Island à New York. L’histoire des Etats Unis est inextricablement liée à celles de ses minorités. A New York, où cohabite une mosaïque de communautés, les blancs ne représentent que 35 % de la population.

Quel est le point commun entre les États Unis, l’Allemagne, la France ou encore l’Angleterre? Si tous ces pays peuvent se targuer d’être dans le top cinq des nations les plus riches de la planète, leur proximité se situe également à un autre niveau: ils comportent tous des populations dites « minoritaires ». Qu’il s’agisse des turcs en Allemagne, des « latinos » aux États Unis, des arabes et des noirs en France ou encore des pakistanais en Angleterre, partout en Occident, les projecteurs sont braqués sur ces communautés. D’ailleurs, elles font très régulièrement la une des médias nationaux, signe de l’intérêt constant de ces pays à l’égard du fait minoritaire.

Expériences juive et rom

Mais pourquoi un tel accent mis sur ces populations? Difficile de répondre à cette question sans citer deux évènements majeurs : la fin de la seconde guerre mondiale et la décolonisation. Deux faits qui ont modifié en profondeur l’échiquier mondial et surtout boosté les flux migratoires en direction des pays occidentaux. L’intérêt croissant à l’encontre des minorités est donc, en partie, le fruit de notre histoire récente. Même s’il lui est également antérieur, au vue des expériences juive et rom, deux populations incontournables au sein des peuples minoritaires, qui essaiment parmi les nations depuis plusieurs siècles. Le cas nord américain, pour sa part, dont l’histoire, plus récente, est liée à celles de ses migrations, relève d’une analyse plus spécifique.

Entre repli et assimilation

Quoiqu’il en soit, ces minorités, longtemps marginalisées par l’histoire, occupent  de plus en plus le devant de la scène dans les sociétés dites « modernes » comme dans les pays émergeants. Car elles y revendiquent désormais sans honte leur double identité: leur appartenance ethnique et culturelle d’une part et leur appartenance nationale d’autre part. Oscillant entre repli et assimilation, quête de reconnaissance et victimisation, ces populations minoritaires, doivent  concilier au quotidien leurs contradictions pour tisser des liens entre elles, ainsi qu’avec la culture majoritaire.

Des contextes d’immigration variés

Une expérience à la fois riche et douloureuse, qui se décline de façon diverse selon les traits culturels (perception des immigrés, degré de nationalisme, etc.) propres à chaque « pays d’accueil ».  Bien entendu, elle varie aussi selon les fondements identitaires de chacune de ces minorités, ainsi que le contexte qui a conduit à leur immigration. Ainsi, pour mieux comprendre les stratégies d’intégration de ces populations, ce blog a pour but de vous présenter leur vision du monde, pratique, croyance, etc., dans leur pays d’origine  ou dans celui où elles ont migré. Autant d’éléments qui façonnent jour après jour l’identité de ces populations pas comme les autres. Et font surtout de leur insertion dans leur environnement,  une expérience unique via laquelle nous pouvons tous tirer une réflexion universelle.

Charles Cohen

Affiche collée dans le quartier huis (musulman) de Xian. 56 ethnies vivent aujourd’hui en Chine (Tibétains, Ouïgours, etc.), mais la question de leur intégration reste encore un sujet délicat pour Pékin.

Publicités

Written by MinoriTerres

septembre 29, 2010 à 10:07

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Bonjour, je m’appelle Hicham Ayouch et j’aimerais vous rencontrer pour vous parler d’un projet.
    A bientôt…

    Ayouch

    novembre 26, 2012 at 6:30


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :